La conformité des normes pour ses escaliers

La conformité des normes pour ses escaliers

Poser un escalier chez soi demande à respecter certaines règles de sécurité, comme les dimensions des marches, pour minimiser les risques de chute. Est-ce une obligation ou un simple principe de précaution ? Et faut-il faire appel à un professionnel pour poser son escalier ? Voyons plus en détails tout ce qui concerne la conformité des normes pour ses escaliers.

Les normes concernant la hauteur des marches

Pour les marches d’un escalier, les dimensions conseillées sont situées entre 17 et 21 cm de hauteur. Celles-ci permettent de gagner en confort, quel que soit l’âge de l’utilisateur, et de réduire le risque de chute.

Sachez qu’il est plus agréable de franchir une quinzaine de marches de 20 cm que d’énormes marches moins nombreuses, sur lesquelles on peut facilement buter.
En plus, il faut tenir compte que quand on prend de l’âge, il est plus difficile de lever la jambe et le risque de chuter augmente considérablement.

Les normes concernant la largeur des marches

Le giron de l’escalier, autrement dit la largeur d’une marche d’escalier, doit être ergonomique. Et un escalier parfaitement conçu doit présenter des marches de largeur égale.
La dimension idéale du giron est située entre 21 et 27 cm.

Il faut savoir que les escaliers publics ont généralement un giron de 28 cm (standard fixé par les collectivités).

Les normes concernant la largeur de l’escalier

Un escalier droit doit toujours avoir plus de 70 cm de largeur. Et pour un escalier ayant des particularités (comme un escalier tournant ou en colimaçon), il faut vous rapprocher d’un professionnel.

Sachez que ce standard n’est pas une obligation légale mais il faut penser à la revente ou à la location éventuelles du logement. Vous pouvez éviter des futurs frais de remise aux normes.
Ainsi s’intéresser aux normes de sécurité des escaliers aujourd’hui peut permettre de n’avoir à faire que des modifications minimes et de se mettre en conformité pour demain.

Les normes concernant les garde-corps d’escalier

Vous avez compris que les trois normes ci-dessus ne sont que des conseils d’ergonomie. La norme concernant les garde-corps est par contre à respecter scrupuleusement.

  • Ainsi la hauteur du garde-corps d’un escalier doit être d’au moins 90 cm.
  • S’il comporte des barreaux, ceux-ci ne doivent pas être espacés de plus de 12 cm, afin d’empêcher un enfant de chuter.
  • Vous devez suivre les normes de fabrication NF P01-012 et NF P01-013.

Sachez que votre assurance s’assurera du respect de ces dimensions en cas d’accident.

Pourquoi faire appel à un professionnel pour ses escaliers ?

Vous contacterez un artisan menuisier ou un professionnel de la construction pour vous assurer de connaître les dernières règles en vigueur sur les différents types d’escaliers, afin de vous mettre en accord avec les obligations légales.

Pour votre habitation privée, ni à vendre ni à louer, il n’existe pas vraiment d’obligation pour mettre en place les règles visant à offrir un escalier sûr. Ce sont plus des conseils et des standards.
Mais si un jour votre logement doit être mis en location ou en vente, il devra obligatoirement respecter ces normes de construction. Et seuls des professionnels seront en mesure de vous renseigner à ce sujet et de vous offrir un travail sérieux et de qualité, et donc une expérience de travaux réussie, pour la création de votre escalier.

Alors contactez vite le professionnel le plus proche de chez vous pour tous vos projets de constructions d’escaliers…

Pour en savoir plus

Articles en relation