Bien choisir son escalier de grenier

Bien choisir son escalier de grenier

Quand vient le temps de choisir un escalier de grenier, il importe de se poser les bonnes questions et de se familiariser avec les divers types d’escaliers. La forme d’un escalier stipule son encombrement, alors que le matériau viendra plutôt orienter un style. Zoom sur les escaliers de grenier, dans le cadre de notre série d’articles concernant les emplacements spécifiques d’escalier.

D’abord, effectuer une évaluation de la zone

Évaluez la zone où sera installée le futur escalier, en relavant les spécificités concernant le volume et autres paramètres devant être considérés :

  • Longueur disponible avant de rencontrer un premier obstacle
  • Largeur de la trémie
  • Hauteur sous plafond
  • L’usage prévu pour cette construction (quotidiennement vs de temps à autre)
  • Les utilisateurs (des enfants ou des adultes)
  • Le matériau de préférence.

Grâce à cette étape primordiale, vous serez en mesure de convenir du type d’escalier à installer dans vos combles, afin que son usage soit confortable.

Les types d’escalier à considérer pour aménager les combles

Plusieurs options s’offrent à vous, parmi les types d’escalier existants qui pourraient convenir pour les combles. Votre choix dépendra des données recueillies dans votre analyse.

L’escalier droit standard et abordable

C’est souvent l’escalier étant envisagé d’emblée. Toutefois, vous pourriez ne pas disposer de suffisamment de recul pour l’installer, ou encore rencontrer des irrégularités en termes de trémie. Un escalier raide doté d’un petit giron et de marches hautes exige que de plus grands efforts physiques soient déployés pour le gravir, sans oublier que cela engendre des risques de chute à la descente.

Un avantage de ce type d’escalier est qu’il facilite le déplacement d’objets volumineux.

L’escalier japonais pour les petits espaces

Idéal en tant qu’escalier secondaire, l’escalier japonais pourrait vous tenter en raison de son originalité et de son charme. Mais il faut porter attention où l’on pose le pied, ce qui n’est pas toujours évident. Ce type d’escalier coûte généralement 50% de plus que les autres modèles.

L’escalier quart tournant

L’escalier comportant un ou deux angles de 90 degrés (c’est-à-dire le tournant), constitue un choix populaire d’aménagement de combles. Il permet d’optimiser l’espace, car il requiert moins de recul.

La partie tournante peut être positionnée de multiples façons :

  • En bas
  • Au milieu
  • En haut

De plus, il y a d’autres opportunités de personnalisation qui contribueront grandement à souligner le caractère esthétique particulier de votre escalier :

  • Avec palier, avec virage ou deux volées droites
  • Avec marches dites rayonnantes ou encore balancées (option la plus répandue).

L’escalier en colimaçon hélicoïdal

L’escalier en colimaçon est le type de construction la moins encombrante. Cela cadre harmonieusement dans un décor contemporain. Un fût central soutient les marches : il n’est pas nécessaire d’avoir recours à un mur pour soutenir ce type de construction.

N’hésitez pas à vous référer à l’annuaire de notre site pour repérer des professionnels spécialisés dans la construction d’escaliers.

Pour en savoir plus

Articles en relation